A2M sollicitée pour le Projet D-Mask !

25 mai 2020 ADERA Cellules & Plateformes Retour

Le Projet D-Mask consiste au développement d’un protocole simple et universel de désinfection domestique des masques grand-public, suffisamment robuste pour être mis en œuvre par la population.

La cellule de transfert A2M du laboratoire IMS, intervient en recherche, développement et conseil dans le domaine des applications ou des interactions électromagnétiques sur la matière inerte ou vivante. A2M a récemment été sollicitée par Monsieur Simon Hemour chercheur au laboratoire IMS et Mme Andréola de Bdx2 pour un projet de protocole de désinfection.

La grave crise sanitaire liée au Covid19 a mis la Nation en tension dans un jeu d’équilibre entre catastrophe économique et sanitaire. En parallèle du déconfinement progressif, l’Académie de médecine préconise le port de masques dits “grand public”. Toutefois, le problème d’approvisionnement, de lourdeur du lavage domestique et de l’impact écologique du milliard de masques jetables appellent à une alternative innovante. C’est dans ce contexte d’urgence qu’est né le projet D-Mask. L’objectif du projet est la réutilisation des masques « barrière » (type chirurgical et en tissu), grâce à une méthode de décontamination simple et rapide. Le protocole garantit des conditions minimums de temps/hygrométrie/température permettant l’inactivation virale, pour venir étendre la durée de vie des masques en complément au lavage à 60°C.

Le but de cette étude est de développer et de démontrer une technique simple de désinfection de masque de protection à l’aide de matériaux hygroscopiques préalablement chauffés au four micro-onde classique.

A ce jour, A2M a exploré une voie simple (utilisation d’un four domestique), qui semble donner de bons résultats d’élévation de température et de condition d’humidité d’un masque (non infecté). La charge virale doit être maintenue au-delà de 70°C pendant 5 minutes, ce que rend possible l’atmosphère de vapeur dégagée par les matériaux hygroscopiques. Des tests avec virus à Bdx2 sont en cours.

Ce projet monté dans un contexte d’urgence en réponse aux actualités n’est pas encore financé. Une demande d’aide est en cours auprès de l’Université, de même qu’une réponse à Manifestation d’intérêt (AMI) a été déposée à la Région.

Et pour contribuer aux connaissances : d-mask.org

Project D-Mask A2M

Extrait des tests du projet de recherche D-Mask.